Godzilla

Si quelqu’un me demandait si j’ai aimé Godzilla je lui dirais que non.
Si l’on me demandait si Godzilla est un bon film, je dirais que oui.
Si, pour finir, on me demandait si Godzilla est une réussite, je répondrais pas tout a fait !

Godzilla est un film de science-fiction américano-japonais réalisé par Gareth Edwards, sorti en 2014.

Pour le moment tout va bien.

giphy.gif

Maintenant le film, qui est clairement une GROSSE déception.

Honnêtement, il y a du boulot, c’est indéniable. Malheureusement il y a trop de points négatifs pour en faire un bon film du genre.

La fidélité a l’œuvre original est clairement agréable. Fini le T-Rex de la série animé de 1998 crée par Roland Emmerich et Steven Melching, place au « GOD »zilla originel, celui qui n’est autre l’allégorie de dieu sur terre. l’impression de grandeur accentué aussi par la prise de position (j’en reparlerais plus tard).

la contre plongée est clairement le point forts du film, cette mise a l’échelle permanente accentue le gigantisme de ce qui est proposé a l’écran. Quelque chose qui se différencie de la plupart des autre films du genre, comme par exemple Pacific Rim, ou les combats a l’écran se résumerait grosso modo a un combat « simple » mais a l’échelle d’une ville.

DFp.1280x720.jpeg

La nature est ici représentée dans toute sa splendeur : immense et puissante, indestructible et majestueuse. Il en est de même quand les monstres apparaissent à l’écran, Gareth Edwards est un adorateur du genre et le fait clairement ressentir à travers ces mêmes plans larges où le spectateur, collé à son siège, ne peut que regarder l’écran à la fois fasciné et pétrifié face à ces personnifications de la nature en colère contre l’homme et ses perversions.

godzilla-2014-cankles.jpg

Bref, passons a ce que personnes n’aiment : Détruire un film, car oui, il y a matière avec ce remake du lézard géant.

Les acteurs ne sont pas au niveau. Ce n’est pas de leur fautes. Quand vous avez dans votre casting Bryan Cranston, Aaron Taylor-Johnson et Ken Watanabe qui a pour simple rôle de commenter l’action a l’écran sans que ce soit nécessaire a l’avancement même du récit. Peut être que c’est voulu, Mais quand vous faites ce genre de film et qu’en plus vous orienté le scenario et la mise en scène général du film vers les humains, le minimum serait de les sublimer.

1280x720-GtK.jpg

Le scénario bien que simpliste se veut faussement complexe et intelligent, ce qui nous donne des très longs moments de dialogue redondants et pas souvent intéressant. Le charabia militaire est pitoyable et montre un peu la difficulté qu’a Edwards avec son film, le rythme. Car oui, Voir le Géant Godzilla du point de vue humain est un point original, a n’en pas douter mais pour quoi couper les scènes d’action que ne sont finalement pas présente ! 2h de film que l’on vend en teaser pendant des mois comme un film catastrophe spectaculaire pour si peut d’action dénuée de sens.

La frustration de voir Godzilla comme un simple spectateur du film. On comprend que les dégâts on été considérable dans chaque supposé scène de combats entre les protagonistes, pourquoi ne pas les montrée sachant que les villes ne sont pas logiquement déserte. Malheureusement, au fur et à mesure que le film se poursuit, celui-ci semble se complaire dans une facilité désarmante. La construction et le montage du film étant basée sur ce même schéma.

giphy.gif

Pour finir, Dans ce film il y a deux chose correct: La promo du film et la 1ere séquence du film qui se termine a  » 15 Ans plus tard ». Le reste n’est que fioriture moralisatrice et mal fichue.

Une autre question importante de l’œuvre de Edwards, Le film mérite t-il ce nom ?

Publicités

2 réflexions sur “Godzilla

  1. Cyberik dit :

    Tu n’as pas tort, le monstre fait de la figuration dans le film, et c’est bien dommage ! Car comme tu dis, il ressemble au moins au monstre japonais original. Moi, j’ouvre une petite parenthèse pour dire que ce que je regrette le plus, c’est outre le jeu d’acteurs pitoyables, le format en 2:40 du film, qui passe très mal en blu-ray 3D. Pour un film de ce genre, il aurait convenu de le sortir en 1:85 (comme Pacific Rim). Car c’est tout à fait le genre de films à regarder en plein écran. Très bonne critique. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s